Stand-up paddle : les essentiels pour pratiquer ce sport en toute sécurité

La pratique du stand-up paddle a pris de l’ampleur ces dernières années. Au point d’être devenu le sport incontournable des vacances d’étés à la plage. On peut en faire seul, en balade, dans les vagues ou encore accompagné de ses enfants.

L’accessibilité de ce sport et cependant à double tranchant car bien souvent ceux qui achètent un SUP pour l’été ne sont pas très familiers au milieu nautiques et peuvent avoir besoin de quelques conseils de base pour assurer un minimum leur sécurité avant de partir.

Fort de mon expérience en stand-up paddle tant en race qu’en surf, je vous donne donc l’équipement essentiel pour se balader en sécurité et quelques conseils supplémentaires pour profiter à fond de votre moment sportif.

Une planche de sup

La planche de sup va vous permettre de flotter et de naviguer en mer ou sur un lac… L’idée même de ce sport est de pratiquer debout (et oui d’où le terme stand-up paddle = rame debout) On peut choisir une planche rigide ou gonflable. L’intérêt du rigide c’est la performance mais l’inconvénient c’est aussi le stockage ou le transport. A l’inverse, un paddle gonflable sera bien plus facile à transporter et à stocker mais bien moins performant. En général c’est pour un public débutant. Un confirmé se dirigera de préférence vers une planche de sup rigide.

Une pagaie pour paddle

La pagaie est votre moyen de propulsion, c’est grâce à elle que vous allez pouvoir avancer, tourner et réaliser votre balade. Pour cela on utilise les 2 bras et on synchronise nos mouvement afin d’aller soit en avant, soit en arrière. Pour les plus avertis, il existe aussi plusieurs modèles de pagaie : vario (on peut régler la hauteur du manche). Sinon vous pouvez avoir une pagaie fixe, plus légère, plus performante, mais vous ne pouvez pas la régler et difficilement la prêter à vos enfants.

Le leash de paddle

Il se fixe à la cheville ou à la jambe et vous permet de ne pas perdre votre planche lorsque vous tombez dans l’eau. Initialement utilisé par les surfeurs, c’est devenu un élément de sécurité indispensable pour pratiquer le paddle.

Une pompe

Pour gonfler votre sup vous avez besoin d’une pompe, à main ou électrique. A vous de choisir si vous voulez vous échauffer les bras avant votre séance ou si vous êtes plutôt « flemmard » laisser la pompe faire le sale boulot.

Ailerons

1,2,3 ou 4 ailerons ils s’adaptent à votre pratique et garantissent vitesse et équilibre. En général, ces derniers sont fournis avec la planche sinon, n’hésitez pas à contacter votre surfshop local ou préféré. Pour vous aider dans ce choix.

2 personnes faisant stand-up-paddle

Les petits accessoires supplémentaires que je recommande :

Pad ou wax : cela se met sur le pont de la planche et permet de ne pas glisser lors de votre séance de paddle.

Combinaison néoprène : un vêtement néoprène est recommandé, tant pour protéger des uv lorsqu’il fait beau que lorsque qu’il pleut et que vous avez besoin d’un protection contre le froid.

Un gilet de sauvetage : indispensable pour les enfants, il reste toutefois facultatif pour les adultes mais mon conseil est d’en avoir toujours un car sur l’eau on ne sait jamais ce qu’il peut vous arriver.

Kit de réparation : si vous endommagez votre paddle gonflable c’est toujours bien d’avoir un kit de réparation qui permette de boucher une fuite d’air et de conserver votre sup plus longtemps.

Barres de toit / sangle : pour transporter un sup rigide, c’est souvent difficile ou impossible de le mettre dans votre voiture. Les barres de toit et les sangles sont la solutions ! Comme les paddle il en existe des rigides ou des souples

 

Dernier conseil : Rejoindre un club ou se licencier directement ici sur le site de la Fédération française de canoë kayak.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *