Les techniques de pêche en mer les plus courantes

L’été est un moment idéal pour pratiquer la pêche au bord de mer. Toutes les conditions sont bonnes pour faire de cette période le moment préféré des pêcheurs. Le soleil, les vacances, le bien-être, la détente, toutes ces bonnes choses sont des raisons qui vous pousseront à vous diriger près de l’eau.

Maintenant, il ne reste plus qu’à chercher les techniques qui vous permettent de le pratiquer en toute sérénité. Et comme vous savez que je suis une grande fan de découverte et de sport, voici quelques pratiques de pêche qui vous permettent de perfectionner votre capacité dans ce sport qui attire aujourd’hui, de plus en plus de personnes.

La pêche à pied

               La pêche à pied est sans aucun doute le type de pêche le plus accessible à tous. Si c’est la première fois que vous allez pêcher, je vous conseille de vous tourner vers cette technique en premier. Quoi qu’il en soit, il existe aussi d’autres techniques de pêche plus ludiques et plus efficaces et ne vous inquiétez pas je vais les citer un peu plus bas.

               La pêche à pied possède deux grands avantages si on la compare aux autres types de pêche : vous pouvez ramasser plusieurs coquillages, sans même utiliser de matériel spécifique et il ne sera pas nécessaire d’être un spécialiste dans le domaine pour pouvoir remplir votre seau avec des produits de la mer.

               Le principe de la pêche à pied est bien simple : lorsque la mer se retire, elle laisse derrière elle une panoplie de faune marine enterrée dans le sable, enfouie dans les roches ou rampante sous des algues en attente de la prochaine marée. Plus le coefficient des marées est grand, plus la mer se retirera et plus la pêche sera avantageuse.

               Pour une bonne pêche, vous devez donc comprendre tous les comportements et tous les modes de vie des coques, des palourdes, des étrilles, des oursins, des crevettes bouquet et des couteaux. Il est donc important de vous documenter un peu sur les espèces que l’on peut pêcher grâce à cette technique.

Le kitefishing

               En français, on appellera ce type de pêche : « pêcher au cerf-volant ». C’est en effet une pratique qui est pratiquée depuis la nuit des temps et qui consiste tout simplement à envoyer, au loin, la ligne de pêche avec un cerf-volant. La pratique de cette technique est célèbre par sa simplicité d’utilisation et par son efficacité.

               Le kitefishing est une technique de pêche qui est accessible pour tout profil de pêcheur, que ce soit des pêcheurs débutants ou confirmés. Tout aussi efficace que ludique, elle vous aide à pêcher à n’importe quel endroit, peu importe la météo, avec n’importe quel appât ou leurre. En plus, elle s’adresse à un choix varié de poisson de toutes les espèces et de toutes les tailles.

               Son principe de base est très simple : laisser porter la ligne de pêche par un cerf-volant de n’importe quel poste : plage, falaise, quai, bateau et même rocher. Vous n’avez donc pas besoin d’y ajouter un autre kit spécifique, car la ligne de pêche, le cerf-volant et le lestage sera amplement suffisants.

Le surfcasting

               En français, nous appellerons cette technique « jeter dans la vague ». Cette technique qui est pratiquée à partir du bord consiste tout simplement à lancer l’hameçon esché derrière les vagues. L’idéal est de lancer sa ligne assez loin de la troisième vague afin d’atteindre les zones où se situent les plus belles prises.

               Les plus grands pêcheurs arrivent même à propulser le plomb à plus de 160 m au large. Mais vous n’avez pas besoin de ce genre de prouesse, car même une pêche à 20 m du bord peut donner de bons résultats. Je vous avoue que c’est ma technique préférée qu’elle est très récréative, même si elle est assez complexe.

               Vous aurez entre autres besoin de quelques matériaux spécifiques, une bonne connaissance des marées, un doigté assez spécifique et une puissance adéquate afin de réaliser un beau lancer.

La pêche à soutenir

               Ce type de pêche est une technique verticale. Elle est de loin la plus accessible pour les personnes qui débutent dans la pêche. Elle est non seulement efficace, mais aussi très ludique. Et vous pouvez la pratiquer n’importe où, n’importe quand, avec n’importe quels appâts et elle s’adresse à des poissons variés et de toutes tailles.

               Le principe de base consiste seulement à pêcher à l’aplomb du poste que l’apprenti pêcheur aura choisi, cela peut être un quai, falaise, bateau, rocher (à condition que la hauteur de l’eau soit suffisante).

               Vous n’aurez donc pas besoin de beaucoup de matériel, il vous suffit de la base qui est la ligne, les plombs, les hameçons et la plupart du temps la canne à pêche ne sera pas nécessaire. À vous de voir si vous êtes à l’aise avec ou sans.

La pêche à la ligne flottante

               Ce type de pêche est aussi préconisée pour la pêche en mer. Le mieux est de choisir des eaux calmes comme dans des ports, des anses abritées ou des canaux maritimes. Que vous soyez débutant ou passionné, cette technique est adaptée pour vous. Elle consiste à laisser flotter délicatement le bouchon sous lequel vous avez mis une èche qui reste donc entre deux eaux.

fishing-reel-1787081_1280

               Vous pouvez grâce à cette technique pêcher du menu frottin, mais aussi des poissons plus gros comme le mulet ou encore le boque. Je vous conseille grandement d’apprendre à amorcer vos lignes selon le poisson que vous avez envie de cibler ainsi que la profondeur de pêche.

La pêche au lancer

               La pêche au lancer ou également appelée pêche au leurre est également une technique à faire en mer. Il n’est pas vraiment conseillé pour les débutants, car vous aurez besoin de quelques capacités précises ainsi que de matériels spécifiques.

               L’action principale consiste à jeter le leurre au loin, en surface ou bien en profondeur et ensuite le ramener vers soi en fonction de la technique utilisée, du leurre ainsi que le poisson que vous ciblez.

               Parmi toutes les techniques de pêche en mer, c’est la plus sportive. Le pêcheur doit rester régulièrement en action et doit se concentrer aussi sur le bon geste. Mais malgré ce petit bémol, cette technique est vraiment redoutable. Si vous êtes au bon endroit et que vous adoptez la bonne technique, 2 à 3 lancées suffisent pour ferrer le poisson. Si vous dépassez ces lancers, ce n’est même pas la peine de continuer, car le poisson ne se montrera plus.

La pêche à la traine

               Ce type de pêche est une technique qui est considérée comme la plus ancienne et la plus prisée de toutes. Il est pratiqué aux quatre coins du monde, que ce soit en mer ou en eau douce, et consiste à laisser traîner les leurres derrière votre embarcation en perpétuel mouvement.

               De temps en temps, certains pêcheurs usent de près de 10 lignes en même temps afin d’augmenter au maximum les chances d’attraper de gros poissons. De plus, la pêche à la traîne à l’avantage de permettre de prospecter sur une très grande distance et cela promet non seulement de belles prises, mais également de nombreuses prises.

               En revanche, même si le principe de base ne change pas peu importe la situation, le matériel doit systématiquement être adapté au type de poisson que vous cherchez. Que ce soit une traîne légère, une traîne lourde, en stand-up, à la canne ou bien à la main, les atouts sont nombreux pour chaque méthode, à vous de choisir celle qui convient à la situation.

La pêche au gros

               Ce type de pêche se pratique principalement au large des côtes et demande souvent l’intervention de matériels spécifiques. Que vous soyez un professionnel, un passionné ou bien un novice, la sensation procurée par la pêche au gros est inégalable.

sea-1761912_1280

               Fort en émotions, en rebondissement et la plupart du temps très riches en souvenirs, il fait d’ailleurs l’objet de plusieurs excursions touristiques encadrées la plupart du temps par des professionnels dans plusieurs pays du monde : Sénégal, Seychelles, Guadeloupe, Martinique, Île Maurice, Madagascar, Kenya ou bien Thaïlande.

               Mais vous devez comprendre que la pêche aux gros est loin d’être une activité de tout repos. Comme c’est un sport à part entière, il sera nécessaire de s’armer d’équipements précis, mais aussi de beaucoup de force. En effet, ce n’est pas donné à tout le monde de pouvoir porter un poisson très lourd.

Comments
  1. 8 mois ago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *